Poser l’isolation murale et au plafond – Petit Plombier

Poser l’isolation murale et au plafond

Alors que la démolition est complète, c’est le moment de passer a la reconstruction, comme il fait froid nous allons commencer par le doublage et par la pose de laine de verre au plafond, je prends en compte, le sens de pose des fourrures se manière a pouvoir ouvrir une trémie dans la futur au cas ou la cliente arrive a négocier les combles.Pour commencer nous avons posé, une isolation en plaques de doublage polystyrène 4+1 offrant une résistance thermique de 1,20k/m², bien inférieur au seuil recommandé, mais nous sommes limités en place.

Sur ces plaques de doublage on a fixé une cornière en périphérie de la pièce, personnellement je fixe ça avec des vis pour plaques de plâtre, il est aussi possible de poser une filet de colle pour donner un peu de résistance, malgré que je pense que les vis sont suffisants.

Ensuite je fixe mes poins d’ancrage sur l’ancien plafond, dans ce cas il a suffit de chercher les solives, facile en suivant les fissures présentes sut toutes les solives en suivant une structure adapté aux plaques.

Un des points le plus important consiste a avoir une fourrure a 250cm du bord a partir duquel on va commencer a poser les plaques.

Puis poser la première fourrure. Au cas il est impossible de trouver un mur d’équerre il est aussi possible de partir de n’importe quel point de la pièce en posant la première fourrure puis aller finir contre les murs en prenant le repère sur la première fourrure posé.

Puis on avons réservé 12cm de vide dans le faux plafond, afin de poser une couche de laine de verre de 10cm d’épaisseur, offrant une résistance de 2,6k/m², bien inférieur aux seuils recommandés mais nous avons déjà une couche de laine de verre dans les combles perdus, puis il est toujours possible d’en rajouter si nécessaire.

Avant de poser la laine de verre, il faut visser les tiges qui vont supporter le faux plafond, sans poser les cavaliers, ce qui permettras de poser la laine de verre sans découpes.

Pour cette opération il est préférable d’utiliser de la laine qui ne soit pas irritante, c’est le cas de celle ci, en conséquence elles est plus chère.

Ensuite on commence a poser les plaques en partant du point de repère initial.

Pour ma part, j’utilise des petites plaques, qui me permettent de travailler seul, pour l’hydrofuge, j’en suis fan je n’utilise pas de plaques standard dans ce genre de petits espaces.

Je laisse des espaces sans plaques qui me permettront de passer les gaines électriques facilement, l’emplacement est prévu pour recevoir une plaque entière sans avoir a couper.

Je laisse aussi des découpes contre les murs aux points stratégiques qui permettront le passage de gaines ou tuyaux si nécessaire, or ici on n’as pas encore défini l’emplacement des appareils.

Voila, a ce stade du chantier je suis deja bloqué, car les fenêtres sont encore en commande et d’autres facteurs importants bloquent le chantier, mais au moins je peux chauffer si besoin.

← Retour au sommaire

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les demandes de devis sont gratuites et sans engagement, toutefois ce n'est pas un jeu, demandez des propositions de devis seulement si vous avez réellement l'intention de faire de travaux.