Les différents types de chauffage au sol

Après avoir connu des débuts difficiles, le plancher chauffant retrouve les faveurs des français.

Nota: à la construction/rénovation réserver une hauteur d’environ 12 cm nécessaire à l’installation du plancher chauffant, sauf pour le type sec.

Le système traditionnel

Le sol chauffant traditionnel que tout le monde connais et qui a eu des beaux jours dans les années 60 et 70 voir même 80, c’est avec cette conception qui beaucoup de monde se plaignait des problèmes de jambes lourdes du a l’inconfort du plancher chauffant.

Disposé sans aucun contrôle dans les bâtiments collectifs « bon marché » il atteignais des températures extremes afin de luter contre les deperditions thermiques, les batiments avec leur forte enertie etaient des batiments avec une structure chauffante.

Un vrais gaufre énergétique et des problèmes de santé a répétition.

Il suffisait de noyer dans le béton les serpentins en acier, une fois les serpentins remplis d’eau chaude c’est tout le bloc de béton qui diffuse, vers le bas et vers le haut. Au fil de années ce système a été amélioré pour faciliter la conception, en utilisant de tuyaux en plastique clipsés directement  sur le treillis-soudé a l’aide de crochets plastique, certains fixent directement les tuyaux sur l’acier avec du fil de fer.

plancher_traditionel

Les planchers sur chape flottantes et demi-sec

support pour treillis

Le nouvel engouement pour ce mode de chauffage par le sol vient des progrès réalisés dans le confort et la sécurité. En trente ans, les technologies et les matériaux ont fait beaucoup de progrès.

De nos jours la quasi-totalité des installations de plancher chauffant sont isolés de manière a ce que cela reste un plancher chauffant et non pas structure chauffante comme décrit dans la première image en haut de page, la chaleur transmise par les serpentins doit monter e non descendre, d’où le rôle de l’isolation.

dalles lisses
dalles a plots

Le plancher demi-sec est celui que tout le monde connais ou presque, il consiste a poser une isolation sur la dalle de plancher, avant de couler la chape chauffante.

Sur cette préparation il y a encore environ 6 Cm de chape liquide. Avec cette réalisation vous avez la possibilité de concevoir un sol chauffant/rafraîchissant, sous réserve d’utiliser une pompe a chaleur comme source et que cette dernière soit réversible.

Une meilleure diffusion de l’énergie : la conduction le rayonnement remplace la convection.

La masse d’air (d’une faible épaisseur, quelques millimètres seulement), au contact de la chape, se réchauffe puis réchauffe à son tour la masse d’air qui se trouve juste au dessus d’elle et ainsi de suite… jusqu’à ce que la pièce soit entièrement chauffée.

Il n’y a pas de brassage de l’air dans la pièce, donc l’air chaud n’est pas stocké inutilement au plafond après le brassage comme dans un chauffage traditionnel.

Cette technologie est adaptée à de très nombreuses utilisations, de l’appartement aux salles de sports, de la maison individuelle aux bureaux ou espaces publics…
C’est aussi une des chaleurs les plus agréables de nos jours…

Tout votre espace habitable reste à votre disposition (meubles, fenêtres, ou autres objets ne pouvant pas se trouver au-dessus des appareils de chauffage,…).

Chauffant ou réversible

Uniquement chauffant, ou dans sa version «réversible» (c’est-à-dire également rafraîchissant a condition d’utiliser une pompe a chaleur réversible), il revient sur le devant de la scène car plus de 4,4 millions de foyers l’ont adopté.

Côté sécurité, les nouveaux matériaux de synthèse et le respect des normes européennes ont rendu le procédé fiable et compatible avec toutes les sources d’énergie: gaz, fuel, électricité ou géothermie.

Avant de se lancer dans une installation de plancher chauffant, il est nécessaire de réaliser une étude pour savoir comment disposer les serpentins,  les diamètres a utiliser et le pas de tubes a respecter ainsi, que la longueur maximale des serpentins, toutes ces informations doivent être calculés par un professionnel.

Des zones froides ou trop chaudes, des serpentins qui ne fonctionnent pas, ou encore un sol chauffant impossible a régler, voir même l’insuffisance de chauffage, peuvent être les conséquences d’une étude mal faite.

Les nouveau systèmes « SECS » sans dalle béton

Pour ces qui ne connaissent pas il existe une nouvelle gamme de plancher chauffant , dit plancher sec, cela consiste a réaliser un plancher chauffant sans couler du béton, et sans faire de chape de ciment , de plus sa mise en service est immédiate, après la réalisation, nul besoin d’ attendre le séchage des matériaux.

La réservation minimale pour le sol chauffant  sec est de 35 mm, auxquels il fat ajouter l’épaisseur des couches 7 8 et 9, représentés ci dessous, cela varie selon le fabricant et selon le revêtement.

Source: documentation rehau

Plancher sans chape et recouvert avec carrelage

Voici donc sa composition et le schéma de mise en oeuvre.

plancher chauffant sans chape et recouvert de carrelage
  1. Ancien sol ou dalle de béton.
  2. relevé de plinthe.
  3. Plaque isolante, avec rainure pour tubes.
  4. Diffuseur de chaleur préformé en acier galvanisé.
  5. Tube PER BAO 16 mm x 1.5.
  6. Film de désolidarisation.
  7. Dalle sèche en béton cellulose.
  8. Colle a carrelage.
  9. Carrelage

Plancher sans chape recouvert de parquet

plancher sans chape recouvert de parquet
  1. Ancien sol ou dalle de béton.
  2. Relevé de plinthe.
  3. Plaque isolante, avec rainure pour tubes.
  4. Diffuseur de chaleur préformé en acier galvanisé.
  5. Tube PER BAO 16 mm x 1.5.
  6. Sous couche pour parquet.
  7. Parquet flottant.

Température maximale de service du sol chauffant

En matière de confort, depuis 1979 la température maximum de la surface supérieure des planchers a été fixée à 28° (à l’origine de l’appellation « planchers chauffants basses température », PCBT).

Le diamètre des  tuyaux utilisés pour le chauffage par le sol.

  • Multicouche  de 12/16
  • PER BAO de 13/16
  • Cuivre de 12/14 le cuivre est de moins en moins utilisé.

Estimation des longueurs de boucles.

D’une manière générale la longueur de chaque boucle ne doit pas dépasser 120m pour le tuyau de Ø16 et 160m pour le tuyau de Ø20, étant donné que la perte de charge est moins importante sur le gros diamètre.

Le pas de pose de tuyaux et consommation de tuyaux au m².

  • 5cm d’entraxe = Environ 20 mètres linéaires / m²
  • 10cm d’entraxe = Environ 10 mètres linéaires / m²
  • 15cm d’entraxe = Environ 6,8 mètres linéaires / m²
  • 20cm d’entraxe = Environ 5 mètres linéaires / m²
  • 30cm d’entraxe = Environ 3,5 mètres linéaires / m²

Distances de sécurité de pose de tuyaux

  • Dans tous les cas, ne jamais poser des tuyaux aux endroits susceptibles de recevoir des percements:
    1. cuvette de toilettes
    2. barres de seuil
    3. tabourets de cuisine
    4. tout autre point susceptible d’être fixé au sol.
  • 10 cm sur toute la périphérie et sur les éléments fixes, baignoires ou douches et cuisines aménagés.
  • 20 cm de conduits de fumé et de foyers ouverts.
  • 40 cm sur les murs extérieurs en cas de plancher traditionnel

A propos de Petit plombier

Plombier de métier depuis 25 ans. Grandes notions de bricolage sur autres sujets de la rénovation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*